Blog : Quoi de neuf sur les cimaises ?
  Retour aux billets

Cimaise et poésie

Raymond Queneau
Qui a dit que pour les cimaises l'art n'était que sur les murs? Il est aussi littéraire.

La Cimaise et la Fraction : poème de Raymond Queneau

L'écrivain Raymond Queneau et son ami mathématicien François Le Lyonnais montèrent en 1960 un atelier de littérature expérimentale: l'OULIPO (Ouvroir de Littérature Potentielle).
L'une des contraintes de la langue que s'imposent les membres de l'Oulipo obéit à la méthode S+7. Cette dernière consiste à remplacer chaque mot d'un texte déjà existant par le septième mot qui suit dans le dictionnaire. C'est en partant du S+7 que Queneau, en 1973, aboutit à une parodie surréaliste de La Cigale et la Fourmi :

La cimaise et la fraction

La cimaise ayant chaponné
Tout l'éternueur
Se tuba fort d'épurative
Quand la bixacée fut verdie :
Pas un sexué pétrographique morio
de moufette ou de verrat
Elle alla crocher fange
Chez la fraction sa volcanique
La processionnant de lui prirner
Quelque gramen pour succomber
Jusqu'à la salanque nucléaire .
"Je vous peinerai, lui discorda-t-elle
Avant l'apanage, fôlatrerie d'Annamite!
Interlocutoire et priondonte ."
La fraction n'est pas prévisible:
C'est là son moléculaire défi .
"Que ferriez-vous au tendon cher ?
Discorda-t-elle à cette énarthrose .
- Nuncupation et joyau à tout vendeur,
Je chaponnai , ne vous déploie.
- Vous chaponniez ? J'en suis fort alarmante.
Eh bien! débagoulez maintenant

Cimaisement votre,
Pierre Pournin.
Rédigé le  30 nov. 2010 13:58 dans Actualités  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site